Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
<
>

Retours d'expérience du BNB

Le BNB est expérimenté dans des entreprises, des collectivités, des écoles, par des individus.

Entreprises

Le groupe Thailandais BGrimm

L'entreprise BGrimm a bénéficié du retour d'expérience du directeur de programme du BNB au Bouthan pour implémenter le BNB.

C'est un groupe familial qui réalise 4Md de dollars de chiffre d'affaires dans les domaines pharmaceutique, infrastructures, énergies

Le dirigeant souhaitait laisser en héritage pas seulement une réussite financière, mais un modèle d'entreprise positive pour ses salariés, ses fournisseurs, ses clients, son environnement.
 Le BNB apparait dans la philosophie Corporate affichée et suivie par par l'entreprise.

 

 

Eileen Fisher (entreprise)

Eileen Fisher a adopté une démarche Bonheur National Brut pour implémenter une démarche environnementale et sociale tout au long de sa chaine de production et de valeur.

La conscience sociétale d'Eileen Fisher est présentée sur son site ici.

Collectivités

Le BNB à L'ile de la Réunion

 Le projet Isopolis associe des acteurs locaux de la Réunion engagés dans la transformation sociale.

 En 2019, le Centre BNB France a accompagné le projet Isopolis pour former et accompagner les acteurs du projet à l'implémentation du BNB.

 En 2020, la première enquête BNB (Bonheur National Brut) à La Réunion est réalisée: cet indicateur vient mesurer la durabilité de la société et la prise en compte du développement humain. L’enquête est lancée depuis le mois de mai, elle permettra de faire le point sur l’état de bien-être des Réunionnais. Les résultats feront l’objet d’une restitution publique et permettront de définir un plan d’action opérationnel avec l’ensemble des acteurs mobilisés d’ici la fin de l’année.

Présentation par le journal IpRéunion.com
Présentation par Réunionnais du monde

    --> Site internet du projet Isopolis

Vidéo de présentation du projet Isopolis (4 mn)

 En novembre 2021, le sommet de l'altruisme à Saint-Denis fait le point sur l'avancée du projet BNB, avec la participation d'élus et de l'ex 1er ministre du Bouthan.

 Une conférence riche de partages.

En Suisse, le canton de Vaud remplace le PIB par le Bonheur Vaudois Brut

Séance du Grand Conseil du mardi 23 novembre 2021:  Extraits

Le PIB est un pur indicateur de croissance quantitative. Il tient compte uniquement de l’activité économique pure et non des réalités sociales ou environnementales, notamment. Pour illustrer les faiblesses de l’instrument, on peut pousser la démonstration à l’absurde: l’augmentation des conflits armés fait marcher l’industrie de l’armement, les accidents de la route sollicitent le système hospitalier et dynamisent l’économie des voitures, les conflits familiaux fournissent du travail aux avocats: autant de cas où le PIB serait “augmenté” par des évènements incontestablement négatifs dans la perspective du bien-être d’une société.

 Les soussignés demandent au Conseil d’Etat de réorienter et compléter, dans tous les domaines relevant de sa compétence, la mesure de la prospérité vaudoise à l’aune de critères et d’indicateurs tenant mieux compte du bien-être collectif (aspects sociaux, état de l’environnement, etc.) et de rédiger un rapport sur les actions entreprises. En particulier, il est demandé de rédiger un rapport complet sur les mesures prises ou à prendre dans les domaines suivants:

  • - Réorienter le mandat et la conduite du l’Observatoire de l’économie vaudoise, conjointement avec les partenaires (BCV et UNIL), vers une analyse plus globale de la prospérité vaudoise tenant compte de l’état de l’environnement et des autres facteurs de bien-être social.
  • - Intégrer dans tout le processus de construction budgétaire de l’Etat de Vaud des indicateurs plus globaux sur l’état de la prospérité vaudoise que la seule mesure de la croissance économique et des prévisions fiscales correspondantes...
  • - Réaliser une étude de l’économie vaudoise selon le modèle du Donut permettant de considérer la performance de l’économie à l’aune des limites planétaires et des besoins sociaux humains.
  • - Intégrer dans toutes les politiques de « relance » et de « sortie de la crise du covid » des indicateurs dépassant la seule question de la croissance quantitative du PIB.

Texte complet de la résolution

Débat radiophonique: Faut-il abandonner la notion de PIB?

Novembre 2021: RTS Radio Télévision Suisse
Débat (10 mn) entre Tho Ha Vinh (BNB) et John Plassard (banquier)

Ecoles

 

  • Happy schools Vietnam

  • Haute école de Genève

 en construction!!!